Coiffer des enfants entre 0 à 10 ans qui peuvent être agités n’est pas toujours une mince affaire. Aussi, nous, les parents, avons besoin de faire appel à quelques astuces pour réussir à les coiffer au mieux. D’autant plus que le coiffage est une étape importante pour que nos enfants aiment leurs cheveux naturels frisés, bouclés ou crépus. De plus, il est primordial d’inclure dans leurs habitudes le temps du shampoing afin qu’ils aient des cheveux en bonne santé. Cependant, c’est un moment qui ne doit pas être vécu comme une torture ou un calvaire par votre enfant. J’ai regroupé ici 13 astuces que j’utilise pour coiffer mes filles sans cris ni pleurs.

ASTUCE N° 1 : ANTICIPEZ !

Il faut éviter de coiffer les enfants à la hâte, à la dernière minute. C’est une source de stress trop importante pour vous comme pour eux. En voulant faire vite, vous risquez d’avoir des gestes violents et énergiques qui peuvent endommager la chevelure de votre enfant.

ASTUCE N° 2 : PREPAREZ VOUS !

matériel coiffure cheveux crépus peigne brosse pince vaporisateur

Mon matériel pour coiffer mes filles

Prévenir l’enfant qu’aujourd’hui c’est le jour du shampooing et de sa coiffure. Gardez bien à l’esprit que le lavage est le moment fondateur de l’hydratation pour la semaine. Suivant son âge, invitez-le à préparer le matériel et les produits nécessaires pour le shampoing avec vous.  N’oubliez pas que nos chères petites têtes crépues ne sont pas toujours très patientes ! Prévoyez le shampoing, l’après-shampoing, le peigne à larges dents, la brosse ronde ou la brosse démêlante, le peigne à queue, le vaporisateur, les chouchous, des élastiques sans attache métallique, épingles, pinces et autres, avant de commencer. N’oubliez pas votre lime ! Pensez bien qu’un ongle dédoublé ou cassé est comme une lame de rasoir pour les cheveux ondulés. Une bonne manucure vous permettra de limiter le risques de micro-fissures et donc à terme de casse des cheveux de votre enfant.

Sachez alors que de la naissance à l’âge de 2 ans, vous pouvez utiliser une petite brosse à cheveux en poils de nylon très souples pour coiffer les cheveux de votre enfant ou utiliser une petite brosse ronde plate. A partir de 2 ans, vous pouvez également opter pour une brosse souple à petits picots de différents niveaux. Outre les brosses et un peigne à larges dents pour un démêlage en douceur, il vous faut aussi prévoir :

  • un brumisateur,
  • une serviette en microfibre,
  • une brosse ronde ou brosse démêlante à picots,
  • un peigne à queue (ou un autre outil de traçage),
  • des pinces à cheveux,
  • des chouchous ou des élastiques sans éléments métalliques.

ASTUCE N° 3 : DISTRAYEZ- LE !

Faites en sorte de distraire vos enfants : en premier lieu, il est important de tenir les enfants occupés lors du coiffage de leur chevelure. C’est un moment qui peut être désagréable ou trop long pour eux. Mais avec un bon dessin animé, un coloriage intéressant, un livre ou encore un jeu captivant, ce moment peut-être moins contrariant. Pour les bébés, pensez à leur donner un jouet qui puisse attirer et garder leur attention. Choisissez des jouets qui font du bruit, qui sont dotés de plusieurs couleurs et motifs ou encore ceux avec des lumières et de la musique. Aussi, à chaque fois que vous coiffez votre enfant, pensez-y et vous verrez qu’ils se focaliseront sur ce qu’ils ont à faire devant eux et non sur ce que vous faites avec leurs cheveux.

Ici, vous trouverez des coloriages que vous pouvez imprimer gratuitement afin de distraire votre bambin lors de la séance.

ASTUCE N° 4 : DEMELEZ EN 3 TEMPS !

1er temps : Avant le shampoing

Je commence le démêlage des cheveux de mes filles, après avoir défait la coiffure de la semaine. Je vaporise sur la coiffure un peu d’après-shampoing dilué avec un peu d’eau et d’huile végétale (olive ou coco ou jojoba). Je fais ensuite environ 6 à 8 grosses vanilles ou nattes. Je m’aide de ces nattes pour réaliser ensuite le shampoing et l’après-shampoing.

2ème temps : Pendant la pose de l’après shampoing

Après avoir appliqué et bien étiré les cheveux avec l’après-shampoing, je démêle chaque vanille puis je la refais soigneusement.

3ème temps : Avant la coiffure

Après avoir vaporisé les cheveux et appliqué du lait ou une crème coiffante, je procède à un ultime démêlage pour faciliter le tracé et la coiffure. Bien démêlés, il vous sera alors plus facile de coiffer les cheveux de votre enfant.

ASTUCE N° 5 : DEMELER AUX DOIGTS LE PLUS POSSIBLE !

Optez pour le démêlage au doigt : pour éviter les cris, les pleurs et l’agacement qui peuvent créer des moments traumatisants, je vous propose de démêler au doigt. En effet, sachez qu’avec les doigts, vous tirerez moins sur les cheveux de votre petit et vous réduirez également le nombre de casses et de nœuds. Le principe est simple, utilisez vos doigts comme s’ils étaient les dents d’un peigne. Lorsque vous démêler les cheveux de votre enfant, il est toujours préférable de le faire tant qu’ils sont mouillés. Si ce n’est pas le cas, vaporisez-les avec de l’eau et un peu d’après-shampooing ( ou un leave-in ou un produit démêlant) . Après cela, séparez les cheveux en 4 ou 6 sections afin de faciliter le démêlage. Pour les tous petits de moins de 2 ans, vous pouvez ajouter sur leur chevelure de l’huile de jojoba ou d’amande douce avant de la démêler avec les doigts.

ASTUCE N° 6 : PAS DE DEMELAGE A SEC !

Utilisez des produits hydratants et démêlants qui facilitent le passage du peigne ou de la brosse. Dès la naissance de votre enfant, sachez que vous pouvez appliquer sur sa chevelure des huiles végétales, avec des propriétés nutritives et hydratantes, qui vont lui procurer brillance, souplesse et malléabilité. Vous pouvez aussi utiliser des sprays hydratants puis une huile, avant de démêler les cheveux humides de votre enfant. Néanmoins, vérifiez bien que le produit peut être utilisé en fonction de l’âge de votre enfant. Soyez très prudents, regardez bien les compositions. Les huiles essentielles (HE) ne peuvent pas toutes être utilisées pour les enfants de moins de 6 ans.  En effet, elles peuvent être très dangereuses. Enfin, n’oubliez pas que les HE doivent être plus diluées dans les solutions pour les enfants. Je vous recommande d’utiliser les hydrolats pour les enfants à partir de 3 mois. De plus, pensez toujours à faire un test de tolérance dans le creux du coude ou derrière l’oreille. Vous trouverez ici, une liste des huiles essentielles pouvant être utilisées en fonction de l’âge de votre enfant.

Faites appel aux sprays démêlants ! Ces produits peuvent être d’un grand secours si votre enfant ressent beaucoup de douleurs lorsque vous lui coiffer les cheveux. Effectivement, avec ces sprays, les nœuds vont glisser délicatement sur le cheveu. Il vous sera alors facile de démêler et coiffer les cheveux de votre petit.

 

ASTUCE N° 7 : DEMELER DE LA POINTE VERS LA RACINE

Peu importe l’outil que vous utilisez pour éviter les cris, veillez à toujours peigner votre enfant, de la pointe vers la racine.En commençant le démêlage par la racine, on va soit favoriser la création des noeuds, soit casser les cheveux en insistant sur les noeuds. On démêle doucement par la pointe, puis on remonte progressivement vers la racine. Je vous garantis que vous verrez nettement moins de cheveux par terre ou sur la serviette !

 

ASTUCE N° 8 : FAITES PARTICIPER L’ENFANT

 

Inspirez vos enfants ! Outre le fait de les occuper, vous pouvez faire en sorte qu’ils choisissent eux-mêmes la coiffure qu’ils voudraient avoir. De ce fait, la séance de coiffage peut facilement se transformer en moment de complicité, de partage et d’amusement.

En effet, prenez un personnage de film ou de dessins animés ayant le même type de cheveux que votre enfant et proposez-lui de lui faire la même coiffure. Une autre idée, vous pouvez aussi lui montrer ou lui parler du genre de coiffure que vous aviez étant enfant. Enfin, vous pouvez évoquer votre souhait de lui procurer telle ou telle coiffure. Mes filles sont toujours ravies d’avoir le choix. Même si je l’avoue, ce n’est pas vraiment la réalité !

Mais, l’avantage c’est que mes filles sont bien plus dociles durant toute la durée du coiffage de leurs cheveux. Par contre, vous avez intérêt à vous appliquer car si le résultat n’est pas convaincant ! Aïe, aïe ! Votre enfant pourrait mal réagir et vous en vouloir par la suite. Bref, veillez alors à choisir des personnages avec des coiffures simples à réaliser par vous-mêmes. Typiquement, je ne leur proposerai plus jamais de leur faire la coiffure de Tiana. Bon, après j’avais cherché car elle n’apprécie pas trop ce dessin animé. Va savoir, une princesse qui est une grenouille la moitié du film, ça fait pas rêver !

ASTUCE N° 9 : EVITEZ DE MANIPULER LES CHEVEUX TOUS LES JOURS

Ne manipulez pas les cheveux de votre enfant tous les jours. Même si cette astuce permet un gain de temps considérable, elle est surtout conseillée pour éviter que les cheveux de votre bambin ne se cassent. En effet, ne pas démêler la chevelure tous les jours permet au cheveu de subir moins d’agressions de la part des outils.

ASTUCE N° 10 : CHOISIR LE BON MOMENT !

Le coiffage lors du sommeil de votre enfant est également une option à ne pas négliger. Si vous éprouvez de grandes difficultés à coiffer votre enfant lorsqu’il est éveillé, essayer de le coiffer lorsqu’il est endormi. Dans ces conditions, cela pourra vous faciliter la tâche. Cependant, afin de ne pas lui faire mal et par la suite, le réveiller, pensez à utiliser un produit démêlant ainsi qu’un outil de démêlage efficace. L’utilisation des doigts est aussi fortement conseillée car votre enfant ne réagira pas s’il pense que vous êtes en train de lui caresser les cheveux.

ASTUCE N° 11 : GARDER LES CHEVEUX ETIRES

Misez sur les tresses et les nattes : c’est une manière qui est à la fois ingénieuse et salvatrice. En effet, le fait de maintenir les cheveux dans des nattes ou des tresses simples fait que vous n’avez pas besoin de coiffer votre enfant tous les jours. De plus, ainsi coiffés, les cheveux de vos petits restent étirés et s’emmêlent moins.  Du coup, vous gagnerez du temps pour le démêlage. Vous limiterez les manipulations. Ainsi, vous observerez moins de casse.

Cependant, veillez à toujours hydrater les cheveux de votre enfant même s’ils sont tressés et évitez les nattes et les attaches trop serrées qui peuvent provoquer de l’alopécie dite de traction. Evitez d’utiliser des rajouts trop lourds qui pourraient eux aussi nuire à la chevelure de votre prince ou princesse.

ASTUCE N° 12 : ADOPTER UNE BONNE ROUTINE DU SOIR

Suivez toujours la même routine avant d’aller au lit. Il est essentiel que votre enfant pense aussi bien à se brosser les dents qu’à s’occuper de ses cheveux le soir. Vaporisez ses cheveux, puis faites de 2 à 6 grosses nattes à votre enfant. Vous pouvez mettre un peu de lait, crème ou huile en milieu de semaine si vous sentez que ses cheveux en ont besoin. Ensuite, pensez bien à lui mettre son bonnet en satin. Pour plus de fantaisie, vous pouvez opter pour les modèles Stella, Flocon ou le Zèbre. Le satin absorbe moins l’eau et le sébum que le coton. Il va donc limiter la déshydratation et le risque de casse du cheveu. De plus, avec cette routine, les cheveux s’emmêlent moins et sont donc plus facile à manier. Vous verrez que cela facilite beaucoup le coiffage du lendemain puisqu’il ne vous restera qu’à détacher les tresses et à les mettre en place.

ASTUCE N° 13 : BANNISSEZ LES COIFFURES QUI PRENNENT PLUS DE 2H A RÉALISER !

Evitez les coiffures trop compliquées et sophistiquées pour votre enfant et misez sur la simplicité. Cependant évitez de faire en sorte que votre enfant ait la même tête tous les jours et faites de lui un petit coquet qui aime se coiffer et changer de tête au gré de ses envies et de ses aspirations. Aussi, attachez, tressez ou encore laissez libres les cheveux de votre enfant.

Je vous assure, j’ai encore en mémoire des douleurs aux fesses (à force de rester assise) et des tapes pour faire de magnifiques petites tresses avec 5 perles au bout !!!!

 

Enfin, ne perdez pas de vue que la séance de coiffage ne doit surtout pas être effrayante et/ou douloureuse pour votre enfant. Il vous en tiendra rigueur. De même, vous ne devez pas redouter ce moment.  Aussi veillez à ce qu’il soit toujours dans de bonnes dispositions lorsque vous allez le coiffer. Soyez à l’écoute de ses besoins et attentes. Si vous sentez que vous n’êtes pas prêts ou que vous n’aurez pas suffisamment de temps, il vaut mieux reporter à la semaine suivante. A ce jour, je ne connais aucun enfant qui n’est pas bien appris ou mieux écouter à l’école parce qu’il n’était pas coiffé de façon impeccable. Keep cool !

 Je vous souhaite de bons moments de tendresse, de complicité et de partage avec votre (ou vos) enfant(s) !

Enfin, je vous remercie de commenter et partager cet article, s’il vous plait.

S'inscrire à la newsletter

Inscrivez-vous pour obtenir toute notre actualité par email.

Je déteste les spams moi-aussi. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Powered by ConvertKit
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *